Estes Exocet MM-38

A faire de l’archéologie de micro-fusées, on fini par retrouver de vieux modèles. Et c’est comme ça que j’ai remis la main sur un Estes Exocet mm-38 en parfait état de conservation.

L'exocet mm-38 d'Estes

Je trouve ce modèle génial. Il a été produit par Estes entre 1986 et 1989 sous le numéro de kit 1925. J’ai le souvenir d’un très bon vol en l’équipant avec un C6-4.

C’est une copie d’un missile anti-navire dans sa version mer-mer ( le « MM » donc ) fabriqué par Aerospatiale. Un peu d’infos historiques sur wikipedia, permet de récolter l’inspiration pour la conception du modèle.

Il existe d’autre marques qui ont édités des modèles de l’exocet tel que Aardvark et Binder design mais à des échelles différentes qui nécessiteront des propulseurs bien plus puissants et pas autorisés ( ou pas couvert… ) par la réglementation française.

Pour la conception… sans le kit

Les instructions téléchargeables en pdf sur le site d’Estes devraient permettre de refaire le modèle. On peut retrouver les côtes grâce à la liste des différentes parties et ce document qui fait la correspondance entre les noms des composants et les tailles. Pour les plus pressé d’entre vous, voici la liste des composants ci-dessous. Quant aux côtes des ailerons, elles peuvent être trouvés ici.

réf. ESTESLongueurEpaisseurdiam. int.diam. ext.
Engine mount tubeBT-20J69,850.3318,0318,69
engine hookEH-2
engine blockAR-520
adapter ring setTA-1327
shock cord mount
Body tubeBT-55457,200,5332,5933,55
Body tube marking tube
Balsa fin sheettélécharger
Launch lugLL-2A
Nose conePNC-55 EXtélécharger
Clay balance weightpas utile avec le nez imprimé en 3D
ParachutePK-12A
Shroud lineSLT-T2
Tape disc setTD-3F
DecalKD-1925

En ce qui concerne l’ogive, j’ai préparé un fichier .stl à télécharger qui correspond au modèle PNC_55-EX de la liste des composants. Bien sûr, ça nécessite une imprimante 3D, mais j’ai essuyé les plâtres pour vous, puisqu’il rentre avec la tolérance adéquat dans le tube. Ce nez de fusée est fait d’une belle courbe tangentielle qui pourra être utilisée dans d’autre de vos projets.

Dans la version originale, le nez était lesté pour atteindre 22 grammes et … c’est justement le poids qu’il a dans sa version imprimé en PLA. La version en PET est un peu plus légère avec un poids de 16 grammes, ce qui nécessitera de le lesté pour déplacer le centre de gravité.

Le fichier .stl est disponible en téléchargement ci-dessous :

Ailleurs autour de l’exocet.

D’autre semblent s’y être déjà attaquer d’après ce que j’ai pu lire sur ce sujet du rocketeryforum datant de Mai 2017. Leur modèle de l’ Estes Exocet mm-38 est particulièrement classe, je vous invite à y jeter un coup d’oeuil.

Si vous faite le montage de cette version miniature du missile, ça m’intéresse beaucoup ! Donc n’hésitez pas à poster un lien dans les commentaires.

Pour aller plus loin

Tout d’abord, il y a la fiche d’information sur Rocketreviews.com et le fichier openrocket télécheargeable sur le rocketryforum.

Et plus largement sur le côté historique du sujet, ce livre : « Lextraordinaire aventure de l’Exocet » édité en 1988 et paru aux éditions de la Cité. Voici le lien sur Amazon pour les plus curieux d’entre vous.

Et pour terminer..

Malgré de nombreux vols, et après 30 ans d’inactivité elle reste ( presque ) prête à décoller !

Un article quelque peu historique donc pour cette fois. J’espère qu’il vous aura donné envie ! Dans tous les cas, merci de l’avoir lu jusqu’au bout et je vous dit à très bientôt pour la suite du parcours.

Un support de présentation pour microfusées

Parcequ’il n’y a pas de raisons ! « tout le monde » le fait… Astromo.space à maintenant lui aussi son support de présentation de microfusées. J’ai profité de l’accès à une imprimante 3d pour palier à ce manque impardonnable.

Suite à la redécouverte du modèle Estes Exocet mm-38 ( cf. cet article ) j’avais besoin d’un support pour prendre ma trouvaille en photo. Après un tour sur les sites qui proposent des fichiers à télécharger pour imprimantes 3D – tel que thingiverse.com – Je me suis demandé comment en faire un moi-même… Et le mal était fait.

Après une fiévreuse recherche de logiciel de conception gratuit, je suis tombé sur tinkercad.com qui met à disposition des fonctionnalités de base pour la conception d’objets 3d simples. Il est très bien fait, permet des opérations de modelage de base tel que la différence entre plusieurs formes. Bien pratique pour modéliser un objet sans connaissances particulières.

Et me voilà donc parti à dessiner ce petit support pour microfusées pour le blog de l’astromodéliste.

Je vous met le fichier à télécharger ici

Puis un petit tour dans l’application gratuite CURA pour préparer le modèle 3d et configurer l’imprimante. Suite à ça, c’était parti pour 4h30 d’impression en PLA ( un plastique d’acide polylactique… à vos souhait )

Un poil futuriste, ne demandant pas trop de matériaux, je le trouve idéal pour mon utilisation. Normal me direz vous… Alors, si vous, vous l’utilisez, n’hésitez pas à me laisser un mot dans les commentaires pour me dire ce que vous en pensez ! à bientôt pour la suite du parcours.

Faire une rampe de lancement.

La rampe de lancement d’une micro-fusée est indispensable au bon déroulement du vol. Mais avant de commencer, voyons ce que nous dit Wikipédia au sujet des Aires de Lancement.

rail V-slot
Un rail V-slot

Et pour partir toute droite vers l’infini et au-delà, notre micro-fusée à besoin d’être guidée jusqu’à ce qu’elle atteigne la vitesse suffisante à sa stabilité : C’est le rôle du launch pad. Pour ça, on utilise un guide. Pour les plus petits propulseurs ( de ‘A’ à ‘D’ cf. cet article sur les propulseurs ) on utilise une tige de 3mm de diamètre. Pour les plus gros moteurs, des tiges plus larges ou encore des rails V-slot

La stabilité grâce à la vitesse

La fusée ne sera stable qu’à partir d’une certaine vitesse, et la rampe de lancement guide notre micro-fusée jusqu’à ce que cette vitesse soit atteinte. On appel cette vitesse la vélocité de sortie de rampe.

tige laiton 3mm
Une tige en laiton de 3mm

Après avoir observer de nombreuses vidéos, et pages web, j’ai relevé les principes de fabrication en espérant trouver des instructions quelque part… Et enfin : sur le site du NAR, un doc PDF nous donne une très bonne solution économique et efficace.

Les capacités de la rampe

Le support de lancement proposé est donné pour supporter des moteurs jusqu’au type ‘G’ et des micros fusées dont le poid total ( avec le propulseur donc ) peut atteindre 900g. En partant du bon sens  » Qui peut le plus, peut le moins  » avec ce montage je suis tranquille pour un moment.

C’est donc avec cette image en tête de la rampe de lancement que j’ai commencé la fabrication de mon launch pad à 20 Euro que j’ai baptisé l’ALP mark 1. Oui c’est toujours plus drôle en lui donnant un nom ! Au lieu de refaire le doc, j’ai filmé les étapes de fabrication et c’est ce que je vous propose de regarder avec cette vidéo.

Je répondrai à toutes les questions et je suis vraiment preneur de conseils. Alors n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en laissant un commentaire juste en -dessous !

L’astromodelisme des petits.

L’initiation à l’astromodélisme ça peut commencer très tôt ! Une fusée en mousse propulsé avec l’air d’une bouteille en plastique et le tour est joué. 2,46 Euro frais de port compris pour un kit sur Aliexpress ou comment passer une petite heure d’atelier avec les enfants. C’est véritablement l’astromodelisme des petits.

Le matériel nécessaire

Pour le montage, un minimum d’outils est nécessaire :

  • Une paire de ciseaux
  • Un mètre de couturière
  • Une bouteille en plastique.
  • Ha et éventuellement un peu de double face si celui fourni ne colle plus après son voyage depuis la Chine.

Le montage

placement des ailerons

Le mètre de couturière va vous servir à mesurer la circonférence du corps de la fusée pour déterminer l’emplacement des ailerons. Dans notre kit il y en avait 3.

tracer un trait droit sur un tube

Et pour que ce soit plus pratique, je vous conseil une petite équerre en alu pour tracer l’emplacement des ailerons surtout si vous faite plusieurs fusées d’un coup !

Tout dépend de l’âge du petit, mais avec un enfant de 7 ans, j’ai d’abord montré l’étape à effectuer, puis il lui suffisait de refaire la même chose. Le corps en mousse est très souple et pas très facile à manipuler, j’ai donc laissé le tube en pvc dans le corps de la fusée pendant le montage.

Il ne reste plus qu’à lui donner un nom, détail Ô combien important ! Vous pouvez aussi leur faire customiser la bouteille avec un gros feutre indélébile. Et puisqu’il s’agit de la rampe de lancement, on a choisi d’inscrire le nom dessus 🙂 Reste plus qu’à sortir essayer votre petite flotte.

Le décollage !

Si jamais les enfants manquent de force pour lancer la fusée, il suffit de moins l’enfoncer sur le tube en pvc. Eventuellement vous pouvez essayer de remettre le corps en mousse le plus droit possible si il est tordu à force de décollage.

Voilà pour l’astromodelisme des petits. Si vous en faite une, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire avec vos fusées en mousse customisées !

Un support de microfusée à imprimer

Maintenir une micro fusée sur un plan de travail n’est pas chose aisée… surtout si vous ne voulez pas la déformer en exerçant une quelconque pression. Ou encore, si vous devez coller ou peindre les derniers détails de votre prochain modèle préféré. Dans ce cas il faut pouvoir maintenir votre modèle à l’horizontal grâce à un support de microfusée à imprimer.

Une solution consiste à utiliser des tubes pvc – ça fera certainement l’objet d’un prochain article –  pour créer un support et une autre à utiliser une imprimante 3d. Pour les heureux possesseurs de ce dernier appareil ( dont je ne fais pas parti…), un youtubeur nous mets à disposition un fichiers 3d sur thingiverse pour parer à la problématique.

Télécharger, imprimer et utiliser : Simple et efficace.

Si vous êtes à l’aise avec l’anglais je ne peut que vous conseiller la chaine youtube de BPS Space. !

Le câble pour aller jusqu’au pas de tir

Je me suis aussi procuré du câble pour aller jusqu’au pas de tir. En partant du principe que plus la section est importante, moins il y a de resistance électrique, j’ai d’abord cherché une section de 1 mm2 mais je suis tombé sur une bonne affaire sur Amazon avec une section – plus importante – de 1,5mm2. Je vous met le lien ICI si vous voulez profiter du bon plan.

On est d’accord que c’est un peu surdimensionné ( une section de 0,75mm2 aurait suffit ) mais à ce prix ĺà, je n’ai pas hésité longtemps et il pourra être plus facilement ré-utilisé sur d’autre projets.

Il me manque encore la tige de lancement, le controleur et un espace assez vaste comme un champs. Je n’ai jamais été aussi proche du premier décollage !